Résultats de la compétition française de pole dance 2015

Sans trop de surprise, c’est la magnifique Cyd Sailor qui remporte la compétition côté femme. Après tout, qui était derrière la « première génération » de poleuse (comprendre : Marion, Laurence, Prana, Doris et Manue) : c’est Cyd qui montait tranquillement en puissance….

En seconde chez les femmes, Allegra Bird

Côté homme, c’est Nicolas Casanova qui remporte cette édition.

 

 

World Pole Sports Championships – IPSF 2015

En ce moment même a lieu le  World Pole Sports Championships édition 2015, cette même compétition qui avait été créé afin de valoriser la pole dance comme un sport et de permettre à un groupe de juge des jeux olympiques d’apprécier la discipline à sa juste valeur (avec succès donc comme on le sait !)

World Pole Sports Championships - IPSF 2015

Pour suivre l’événement en live, rendez vous sur le livestream gratuit : http://www.polesports.org/live-stream-wpsc15/ ou pour voir le backstage, cela se passe sur la page de Katie Coates ou de l »event facebook.

Trois français sont au rendez-vous, bonne chance à eux !

Pole Dance Cayenne dans Creola

Malgré les demandes de nombreux médias Guyanais (journaux et TV), j’avais toujours refusé par peur d’avoir un « mauvais traitement » lors du rendu comme par exemple un documentaire qui filme un peu trop les fesses, un article qui parle trop du côté sexy… Mais quand deux élèves m’ont parlée d’une amie journaliste qui souhaitait essayer un cours de pole et faire un article, je me suis dis qu’avec deux « cautions » comme ça, je pouvais faire confiance à la personne.

articleCreolaPoleDanceCayenne

Et j’ai bien fais, car l’article est canon, franchement si je ne faisais pas déjà moi-même de la pole, ça me donnerait envie de commencer !

Les instruments de torture pour la danse

On connait le classique foot strecher qui existe depuis des années.
FootStrecher
Un petit garcon dans une émission sur le ballet disait « it hurts, but it is effective » (= ça fait mal mais ça marche) comme quoi, je le disais déjà la dernière fois : No pain no Gain.

Voici maintenant l’écarteur pour réussir à faire ses grands écarts. On ne sait pas trop si ça marche, mais on peut féliciter la personne qui a été assez tordue pour inventer ça !
Ecart

No pain no Gain

 » No pain, no Gain  » ou l’équivalent francais “il faut souffrir pour être belle ». Je préfère cependant la version anglaise qui ne fait pas référence à la beauté, mais juste à ce qui est atteint.

Rien n’illustre aussi bien ce vieil adage que la pole dance. Il suffit de regarder les photos ci-dessous pour s’en convaincre.

PoleDanceBleus

Spécial dédicace à la fille qui s’est mis un genou dans l’œil !